Vue detail

NuméroF3.1.1903
TitreDéfis politiques et perspectives du mouvement syndical
Début25.06.2019 
Fin27.06.2019 
Lieu du coursBern, Hotel Kreuz
Intervenant-e-sNicola Cianferoni (Post-doctorant IRS, UNI GE)
Pierre Eichenberger
Aris Martinelli (Research and Teaching Assistant)
Places libres13
   
Prix
Personnel des syndicats
- Frais de cours CHF 1'050.00
- Frais d'alimentation CHF 150.00
- Frais de nuitée CHF 190.00
Autres
- Frais de cours CHF 1'485.00
- Frais d'alimentation CHF 150.00
- Frais de nuitée CHF 190.00

Aperçu des dates
25.06.2019  -  Bern, Hotel Kreuz 
26.06.2019  -  Lausanne, Hôtel Aulac 
27.06.2019  -  Lausanne, Hôtel Aulac 
Description
Les secrétaires syndicales/-aux doivent comprendre les mutations du monde du travail et de la société afin de formuler des arguments pour convaincre les membres, les militant-e-s et les partenaires. Ils doivent donc connaître les fondamentaux de l'économie. Ils doivent aussi être informés des défis politiques actuels que sont la précarisation des rapports de travail, la flexibilisation ou la numérisation, auxquels les syndicats doivent réagir. Ils doivent pouvoir mettre en place des perspectives d'action en réponse aux mutations du monde du travail ou de la politique sociale et sociétale. L'avenir de l'Etat social est un autre sujet essentiel tant pour les salarié-e-s que pour les syndicats.
Contenu
Changement social, populisme, transformation du monde du travail, perspectives d'actions syndicales
Public cible
Personnel des syndicats, autres personnes intéressées
Autres infos
Partie du cursus de formation pour les secrétaires syndicaux/-ales
Objectifs
Les participant-e-s
  1. comprennent les mécanismes politico-économiques de base
  2. identifient les répercussions de la politique néolibérale et sont à même de développer des alternatives
  3. connaissent les défis politiques actuels et savent élaborer des perspectives d'action syndicale
  4. reconnaissent les principales mutations du monde du travail (par ex. numérisation, flexibilisation, etc.) et de la société, ainsi que leurs retombées sur les salarié-e-s et sur les revendications syndicales
  5. développent des visions, des conceptions de l'avenir de l'Etat social